Curer le web ?

Publié le 1 Août 2016
b
514 vues

On connaissait les soins curatifs, mais qu’est-ce que le web curatif ?

La curation, nous dit Wikipedia, c’est « une pratique qui consiste à sélectionner, éditer et partager les contenus les plus pertinents du Web pour une requête ou un sujet donné ». A l’opposé des moteurs de recehrches qui utilisent des moyens techniques (algorythmes), relativement obscurs (prise en compte de multiples éléments informatiques, scripts et parfois de financement), la curation du web se fait de manière manuelle par des gens bien réels. Ils agencent les différentes pages qui les intéressent en fonction d’un classement personnel, de leurs désirs, de la pertinence de celles-ci concernant un sujet.

La méthode

Cette manière de répertorier des pages internet se fait en 3 étapes :

  • la sélection : choisir les éléments les plus pertinents et rejeter les autres
  • le classement : il s’agit du classement, de la présentation, parfois même de commenter les ressources
  • le partage : afin que le travail ait du sens pour plus d’une personne, ces ressources ainsi triés, agencées et commentées, seront partagées, dans le système utilisé ou sur les réseaux sociaux

Les bien-faits de la curation

De la même manière que les moteurs de recherche, la curation permet de gagner du temps, puisqu’un ensemble de contenus répondant à un ou plusieurs critères seront immédiatement disponibles. En plus, elle permet l’accès à des éléments de la toile qui sont un peu plus cachés et, surtout, leur classement ne se fera pas à partir d’éléments techniques (référencement, construction de la page, …) mais de la pertinence de l’information. Dans la curation, l’information prime sur la forme.

La curation est également une manière d’éplucher le web pour trouver les éléments pertinents pour un projet, une association, une entreprise afin de les partager avec ses collègues. On a ainsi un ensemble d’informations, récoltées et rédigées la plupart du temps par des spécialistes, que l’on peut présenter et partager à toutes les personnes intéressées. Au-delà d’un groupe-cible défini, ces ressources peuvent être partagées à tout un chacun, sur les réseaux sociaux par exemple.

Personnellement, je fais ma curation par période et selon différents thèmes, laissant de côté tous les autres :

  • l’enseignement, c’est mon outil professionnel de partage avec mes collègues et sur mon site internet des ressources que je désire transmettre.
  • la photographie, en ciblant le matériel que j’utilise. Je partage ces éléments sur les groupes Facebook dédié au matériel référencé.
  • quelques sujets personnels, ou pas encore très étoffés que j’aimerais retrouver rapidement.

A part quelques outils que j’utilise très souvent, la curation a remplacé mes signets.

Des outils en ligne

Plusieurs sites internet ont fait de la curation leur base de fonctionnement. Je ne m’étendrai pas sur le sujet ici, d’autres l’ont fait avant moi :

Ressources sur Pearltrees

La curation ? par atelier_digital

Dans la même catégorie…

Faire le ménage

Faire le ménage

En ce début d'année, si nous parlions de faire le ménage dans son ordinateur... avant de le faire, bien sûr ! Et de prendre peut-être quelques bonnes résolutions écologico-techniques pour cette nouvelle année... et les dix ans qui viennent ! Je dis...

Je découvre Side-car

Je découvre Side-car

Il y a quelques semaines, j'ai découvert une nouveauté intéressante... Attendue depuis longtemps, elle pourrait changer pas mal de choses dans son microcosme... et peut-être dans ma vie quotidienne. Mais levons tout de suite le suspens... je ne me suis pas mis au 3...

J’achète un PC (6) : un mois plus tard, le bilan

J’achète un PC (6) : un mois plus tard, le bilan

Ce billet fait partie d'une série ayant comme thème mon retour vers Windows (et le "PC") après 9 ans de Mac exclusif. Plus qu'une étude comparative entre les 2 systèmes d'exploitation et les machines qui les utilisent, c'est du côté de mon expérience utilisateur...

Pin It on Pinterest