J’achète un PC (3) : en classe au quotidien

3 Nov 2019 | Informatique & compagnie

Ce billet fait partie d’une série ayant comme thème mon retour vers Windows (et le « PC ») après 9 ans de Mac exclusif. Plus qu’une étude comparative entre les 2 systèmes d’exploitation et les machines qui les utilisent, c’est du côté de mon expérience utilisateur qu’ils s’articuleront.

C’est parti pour une journée entière en production. Voyage dans le train, préparation de la classe, gestion du travail courant, observation et prise de note des stagiaires, séances de travail, administration,… une journée bien remplie.

Être connecté

Dans le train, la connexion internet, via le partage de la connexion de mon téléphone portable, s’effectue finalement après quelques tentatives infructueuses, sans explication concrète des ratés.

J’en profite pour mettre à jour les pages de l’établissement sur le site de la ville. Les connexions se font sans problème, c’est même assez rapide. Merci le trousseau de du téléphone pour avoir les mots de passe rapidement !

Arrivé à l’école, c’est un nouveau WiFi un peu spécial qui doit être activé.  Une procédure décrit en détail la manière de se connecter. Il y a des cases à cocher et des options que je ne comprends absolument pas. Je suis donc aveuglément la marche à suivre ! Tout passe du premier coup. La connexion est stable.

S’intégrer au milieu de travail

Installer les photocopieuses sur IP n’est pas une mince affaire. J’ai télécharger et installé les drivers avant de commencer. Ça marche pour la première, ça bloque pour la deuxième, j’abandonne…

Ensuite, il y a tous les petits périphériques, non bloquants mais tellement utiles :

  • La souris externe (reconnue après installation du driver)
  • Le clavier, reconnu directement (la clé de connexion était branchée)
  • L’écran, reconnu seulement après que le câble soit connecté directement à l’ordinateur et non au hub USB-C, et que la bonne option ait été choisie dans les paramètres
  • Le son, reconnu lorsque le câble HDMI est connecté à l’ordinateur.

Je lirai par la suite que le port USB-C n’est pas Thunderbolt mais surtout n’est qu’un port simple de transmission de données, non compatible avec la norme On-the-go qui permet de l’extrapoler en port VGA, HDMI ou autre via un adaptateur, ce que mon MAC a toujours fait… d’où mon ignorance.

Ainsi, mon hub USB-C n’est pas reconnu mais la présence native de l’ensemble des ports nécessaire sur la machine me permet de travailler… en connectant autant de câbles que j’ai besoin.

Bien sûr, la fonctionnalité permettant d’obtenir les messages du natel sur l’ordinateur ne fonctionne pas (encore).

Microsoft Office sur Windows

En deuxième partie de matinée, je prends des notes concernant les cours données par les stagiaires. Le Word sur Windows a des options intéressantes (le petit menu contextuel par exemple).

D’une manière plus générale, les flèches associées aux boutons de contrôle (Ctrl, Alt, Win,…) permettent plein d’actions rapides… que je ne maîtrise pas encore ! Que de découvertes en persepective.

Continuer la transition

Pour gérer ma journée et la vie de la classe, il me manque encore une série de fonctions, à télécharger ou à paramétrer :

  • Jouer une musique pour le début officiel de la journée
  • Afficher un défilement du temps qui reste et jouer un son à la fin

Je n’aime pas du tout l’affichage des mails dans Outlook, avoir autant de boîtes-aux-lettres et devoir cliquer sur chacune d’elle pour lire les mails qui arrivent, c’est fastidieux. J’aimerais bien avoir un affichage de tous les mails entrant par ordre chronologique, peu importe dans quelle boîte ils arrivent.

Tout au long de la journée, au fil de mes déplacements dans le beau et vieux bâtiment qui est mon lieu de travail principal, le Wifi se connectera de manière assez aléatoire, que ce soit au réseau ou sur le natel… Il semble que le signal est moins bien capté que sur le Mac dans les endroits plus reculés.

Cette première journée a été le début d’une série. Cela fait maintenant plusieurs semaines que je laisse le Mac – et l’iPad aussi – à la maison et que je prends seulement l’IdeaPad. Je continue de paramétrer certains éléments et trouve des usages bien agréables à ce nouveau compagnon. De plus, mon dos me remercie d’avoir divisé le poids par 2.

Pin It on Pinterest

Share This