Il y a une tradition dans l’école de notre fille : le camp des papas …

Depuis la création de l’école, les 3 jours qui précèdent l’Ascension sont consacrés au camp des papas : 3 jours en pleine nature, seulement avec les papas des élèves. Avec les années, le projet s’est un peu assagi, voir embourgeoisé : terminé les abris rustiques comme la grotte humide et enfumée, cette année, c’était le domaine de La Coudre qui nous accueillait. Un beau domaine vert, en pleine nature, avec une fontaine qui remplaçait avantageusement une piscine, et de belles vieilles pierres pour nous abriter durant la nuit.

Le concept est assez simple : durant ces jours, les élèves passent du temps avec leur papa … ou celui des autres élèves, en fonction de leur possibilité à prendre congé quelques jours. Ayant des heures à récupérer, j’ai pu profiter du lundi en entier, passant ensuite en fin de journée, après avoir enseigné mes élèves. Lors de chaque camp, la rencontre d’un passionné est au programme. Cette fois, c’était un restaurateur d’art de la région, primé parmi les 3 meilleurs mondiaux. Une belle visite dont les élèves ont encore les yeux écarquillés. Il y a aussi le côté développement libre, des activités improvisées qui s’enchaînent les unes aux autres … Et puis quelques belles surprises, comme la conteuse venue animer la soirée pizzas au feu de bois. Ou encore l’apiculteur qui a tenu les élèves en haleine dans son costume de circonstance.

Tamara est rentrée fatiguée – c’est le moins qu’on puisse dire et elle n’était certainement pas la seule – mais tellement contente de cette expérience et d’avoir passer du temps avec ses copines. C’était la première fois qu’elle dormait sans ses parents ou ses grands-parents !

Elle grandit notre petite … de bientôt 5 ans !

Pin It on Pinterest

Share This