Ce ne sont pas forcément les sorties les plus lointaines ou les plus compliquées qui font les petites filles les plus heureuses.

Ce matin, après une tentatvie de grasse matinée, papa emmène les filles prendre l’air pour que maman puisse enfin respirer un peu au calme. Il faut dire que les semaines sont pleines, les vendredis aussi, et les week-ends ont parfois un peu de peine à prendre leur ission au sérieux : se reposer, se retrouver, se ressourcer.

Donc direction plaine de jeux, au coin de la rue.

Les deux petites – efin, plus si petites que ça – la connaissent bien. On y va assez souvent, surtout si on n’a pas le temps d’aller au parc japonais ou au tribunal. Et c’est intéressant : on peut voir les progrès des filles. Maintenant, Tamara monte sur les grenouilles – mur d’escalade – sans aide et sans soucis. Comme elle dit, elle n’utilise même pas la dernière grenouille. Alexine prend le pont de cordes pour arriver au toboggan sans fléchir et presque sans aide. Sans dire que, toutes les deux, le descendent maintenant avec beaucoup de plaisir et sans nul besoin de les attraper en bas.

Bien sûr, pour la petite ballade, il fallait prendre les bébés et les poussettes. Finalement, deux filles, c’est déjà une famille nombreuse !

Pin It on Pinterest

Share This