Allier l’utile et l’agréable, utiliser un moment à plusieurs buts, j’aime cette efficacité.

Hier, j’ai reçu mon stabilisateur. Ce matin, en emmenant les filles à l’école et en allant à la plaine de jeux avec Alexine, j’ai eu l’occasion de le tester… et d’apprendre à l’utiliser – là, il y a encore beaucoup à faire ! – et les filles se sont bien prises au jeu.

Après avoir déposé Tamara à l’école – et fait connaissance avec la maman de son nouveau camarade de classe – nous avons traversé les rues piétonnes pour aller à la grande plaine de jeux du parc japonais. Il faut dire que ces temps privilégiés à deux, en ce début de jours clairs et secs, c’est vraiment agréable. Il n’y a pas encore la foule des heures de pointes dans les rues ou à la plaine de jeux – ce que ni Alexine, ni moi apprécions – et du coup on en profite doublement. Pendant qu’Alexine vaguait à ses occupations sur les différentes « attractions », j’ai tenté de dompter l’outil pour avoir au moins quelques prises de vue à partager.

Il y a encore bien des choses à apprendre, du savoir-faire à acquérir, mais c’est agréable de savoir qu’on a les bons outils pour réussir, même s’il ne s’agit absolument pas de matériel professionnel. Voici un petit montage avec quelques prises de vues réussies.

Alexine, elle, a beaucoup apprécié ce long moment à la plaine de jeux, et le fait de se revoir à la maison, et de se rappeler de tous ces bons moments passés ensemble.

C’était aussi l’occasion d’apprécier l’excellent travail des jardiniers de la ville. Que de couleurs, que de parfums, c’est vraiment agréable de vivre en ville dans ces conditions.