Parfois, la réalité est trop dure, alors on la module comme on peut…

Rien oublié ? Euh… peut-être que….

Et puis, il a bien fallu le dire, l’expliquer : Guylène n’était pas rentrée avec nous, elle avait préféré passer encore quelques nuits dans le camping-car ! Elle a tellement apprécié les vacances, les paysages et la vie dans la maison mobile qu’elle s’est cachée et a réussi à ne pas rentrer avec nous. A-t-elle vécu des expériences similaires au petit garçon de « Maman, j’ai – encore – raté l’avion » ? Nous ne le saurons jamais…

Guylène, c’est la poupée d’Alexine. Elle a dû l’appeler ainsi certainement à cause de sa future animatrice, à la garderie des Grillons. Lors des rangements, je vous parlais des coins et recoins. Eh bien, lors du dernier transbordement, il y en a un qui nous a échappé, celui où Guylène a passé la nuit. Présenté sous la forme d’un voyage prolongé à sa petite maman, son absence n’a pas posé problème. Par contre, le paquet de la poste a été reçu avec grande joie, comme l’a immortalisé sa grande soeur !