Réveil au petit matin, des étoiles encore plein les yeux des splendeurs d’hier.

Ce matin, il y a un sentiment d’accompli, de but atteint… et aussi de début de la fin. En effet, nous prenons, très lentement, la route du retour, en Valais d’abord, puis chez nous. Il y a ce petit goût de toucher à la fin de l’expérience, et déjà un peu de nostalgie.

Nous contemplons encore le magnifique environnement dans lequel nous sommes depuis 24 heures : café dehors pour papa, admiration pour la filles. La journée et la route seront longues : quitter le Toggenburg – on se réjouit d’avance des beaux paysages que l’on va encore rencontrer – liaison vers Zurich, puis Olten… et arrêt, probablement vers midi, à Aarburg, sa forteresse et son église au bord de l’Aare.

Nous somme encore émerveillés par les paysage du Toggenburg que nous quittons petit à petit. Puis l’autoroute nous conduit vers Zurich, la ville, le monde, les embouteillages – même un samedi. Ce n’est pas évident de se faire une place parmi les camions. Entre Zurich et Olten, la circulation diminue, le calme revient… ça faisait bien longtemps qu’on n’a pas été en milieu urbain, encore moins dans les parages d’une grande métropole. On n’est pas déçu de poursuivre la route et de retrouver un environnement plus calme.

Aarburg, sa forteresse, ses ponts… et ses rues étroites. Oh Merveille ! Une place de parc assez grande pour nous, sur un bout de prairie, presqu’au milieu de nulle part et à 2 minutes à pieds du centre-ville, un vrai cadeau du Ciel !

Après une pause, la préparation et la dégustation à bord du repas de midi, la traditionnelle vaisselle, nous nous mettons en route, pour visiter cette petite ville et les curiosités historiques et touristique qu’elle recèle.

Au détour d’une ruelle, nous tombons sur de vieilles voitures américaines, admirablement bien restaurées. Bien sûr, papa fait des photos. Nous continuons de déambuler dans les rues, un Monsieur explique en suisse-allemand à maman – la seule qui ait une chance de le comprendre – qu’il est possible de faire le tour de la forteresse. En effet, une jolie petite promenade, sous un soleil éclatant et une chaleur qui permet d’enlever quelques couches.




C’est déjà l’heure de reprendre la route, nous aimerions atteindre les environs de Berne aujourd’hui afin de ne pas trop rouler demain en rejoignant nos amis au bord du lac noir (Schwarzee) dans la région de Fribourg. L’application Park4Night renseigne une place sympathique dans un sous-bois, nous tentons de la trouver. Les photos doivent être un peu anciennes, et puis, dans un sous-bois, tout change vite : entre ornières et branchages, le lieu est devenu impropre à l’utilisation. Par contre, il y a de grandes forêts et de nombreuses routes qui les traversent. Nous devrions trouver un endroit adéquat pour notre nuit, et peut-être pour manger dehors et enfin faire… des crêpes. Nos recherches ne sont pas vaines et en moins d’une demi-heure, nous trouvons un parking de Piste Vita qui fera parfaitement l’affaire. Après quelques ajustements pour être le plus plat possible – merci « Madame niveau » – nous déballons et nous installons.

De nombreux marcheurs, promeneurs de chiens, joggeurs, familles,… passent par là en cette fin de samedi. Dans le traditionnel échange de « Grüsse » nous ressentons un « Comme ils sont bien ! », « Comme nous sommes contents pour eux! »… avec parfois peut-être même un peu d’envie. Comme on les comprend ! Le nombreux de fois qu’on aurait bien voulu être à la place de ces campeurs d’un soir qui passent la nuit au lac à Yverdon ou dans tant d’autres contrées que nous avons découvertes !

Petit à petit, le repas se prépare, le grill se monte… et c’est l’heure des crêpes. Toute cette route valait bien ça. Le plaisir pour les petits et les grands, un excellent moment passé tous ensemble.

Profitant de la clémence de la météo, du cadre magnifique et des plus longues soirées avant la nuit, nous partons sur la Piste Vita, adaptant les activités aux filles, à la maman enceinte et à un papa qui, il faut bien le reconnaître – n’est pas très sportif. Encore un excellent temps en famille.

A notre retour, le soleil se couche – nous livrant au passage de splendides images – et sera bientôt rejoint par toute la famille.

Encore une belle journée, mêlée d’aventure et de bien-être… Et si c’était ça, les vacances ?